Surpoids

Le Surpoids

 

C’est une  pathologie inflammatoire digestive avec dérèglement de l’horloge biologique !

 

Le surpoids a plusieurs origines :

 

♦ Les hypoglycémies réactionnelles secondaires à l’absence de petit déjeuner ou un petit déjeuner composé uniquement de sucres rapides (1 baguette blanche = 25 morceaux de sucre !). Cette hypoglycémie va pousser l’organisme à mettre en réserve les glucides du repas suivant, ce qui favorise la graisse abdominale.

 

♦ L’absence de protéines au petit déjeuner occasionnent un déficit de dopamine qui régule la motivation, la glycémie, la mémoire, la gestion du stress, le sommeil récupérateur…

 

♦ L’absence de collation laquelle permet d’enrayer l’hypoglycémie de 17h et de secréter de la sérotonine qui permet de maitriser les addictions et d’amorcer sereinement le sommeil.

 

♦ Un repas du soir trop gras et trop sucré. En effet, la fonte de graisse ne se fait la nuit qu’à 3 conditions : pas de sucres rapides, pas de gras (œuf, viande rouge, fromage), pas d’alcool.

 

♦ Une perméabilité intestinale source d'inflammation qui perturbe les récepteurs à l’insuline et favorise donc le stockage des sucres en graisse.

 

Voilà pourquoi, le régime sans gluten fait perdre du poids…au-delà du phénomène de mode ! L’évaluation de cette inflammation digestive par un bilan biologique est donc indispensable pour établir le programme alimentaire adapté à chaque personne, en dehors de la classique restriction calorique.

 

La ration de protéines (15% de notre ration alimentaire soit au minimum d’1 g de protéines par kg de poids idéal)  doit être idéalement répartie  sur les 3 repas principaux en limitant les sucres rapides et aliments raffinés matin et soir.

 

15g de protéines = en moyenne 2 œufs ou 100 g de viande ou  poisson. La ration protéinée d’une femme doit être en moyenne de 60g/j , 80g/j pour un homme.

 

logo-pdf-file

Les articles de l'institut

logo-pdf-file

Importance du petit déjeuner dans le diabète